« Une nuit avec Jean Seberg » dans la presse

  • Dans Femme Actuelle, supplément jeux, avril 2019 :

    Femme actu

 

  • Dans La Montagne  du 25 novembre 2018 :

    web-livre-1125_4093825
    « Plus qu’une comédienne, Jean Seberg était également une citoyenne engagée contre la ségrégation raciale. En se basant sur des faits réels, l’auteure a imaginé un scénario échevelé digne d’un thriller, où se mêlent guerre d’Algérie, Black Panthers, terrorisme et crise des migrants. Et prouve que les mêmes cycles se répètent. Malgré le temps qui passe, l’Homme n’apprend rien de ses erreurs. Mais parfois les choses changent. Il suffit que quelques utopistes se lèvent pour montrer la voie, comme ici Elisabeth ou Alexandre, une grand-mère et son petit-fils, qui refusent le statu quo, quitte à en payer le prix. Une lecture éclairante, à compléter avec celle de l’éblouissant Chien blanc, de Romain Gary. Un chef-d’œuvre toujours actuel malgré ses cinquante ans. »

  • Dans le Journal du Centre, daté du 25 novembre, sous la plume de Rémi Bonnet :

JS ok.jpg

 

A nous Paris 1A Nous Paris 2A Nous Paris 3

 

 

Parisien 1Parisien 2

Pour écouter, cliquez ici.

JS LO

IMG_8153.jpg

IMG_8152

  • Aurélie Janssens, de Page et Plume, Limoges : « Marie Charrel arrive à aborder dans un seul livre : les Black Panthers, Jean Seberg, la radicalisation de certains jeunes, le journalisme, la guerre d’Algérie… Comment ? Grâce à un sens impressionnant de la narration et surtout un personnage inoubliable, une grand-mère qui cache bien des secrets : Elizabeth ». Egalement ici.

Les auteurs de la Rentrée à l’honneur from PAGE des libraires on Vimeo.

  • Dans le Républicain Lorrain, supplément hebdomadaire du 7 octobre :

IMG_7851

La page est en intégralité ici : Seberg.

  • Dans Causette, numéro d’octobre :

IMG_7832IMG_7833

  • Dans Le Monde daté du 14 septembre, également en ligne ici :

Le Monde 14 septembre.jpg

 

  • Dans L’Obs du 6 septembre 2018 :

Obs 2

 

Match

  • Dans Le Monde du 17 août, également en ligne ici :

Le Monde 17 août

  • Dans la sélection des huit indispensables de la rentrée, par Ernest :

Ernest

Publicités

Boojum : « Un roman remarquable »

Marc-Olivier Amblard a chroniqué « Une nuit avec Jean Seberg » pour le site culturel Boojum.

Voici un extrait de sa chronique, a retrouvé en intégralité ici.

« De nouveau ici, nous retrouvons ce qui fait la sensibilité de l’auteure. Des personnages en quête, confrontés au basculement de leurs certitudes. Mais surtout, cette petite musique si prégnante, qu’est l’intrication des destins, la permanence des liens entre les générations. Hormis Sorj Chalandon et Philippe Claudel, cette tessiture là ne se retrouve pas souvent.

Peu s’en faut pour éprouver face à « Une nuit avec Jean Seberg » de Marie Charrel récemment paru chez Fleuve Editions, ce même genre d’émotions que l’on ressent  face aux livres les plus forts de la littérature. Les chocs ressentis par ces quelques textes élus qui comptent longtemps après les avoir refermés.
Pour moi, Tout est illuminé de Jonathan Safran Foer par exemple, est de cette veine là (et le film !).
Ces intrications complexes de prime abord, où chaque personnage, à chaque époque joue sa partition. Mais où très vite la mélodie vibre et porte l’ensemble. Composant ainsi ce texte choral en une symphonie où les parties subliment le tout.
Dire que ce roman est remarquable est un doux euphémisme. Vite un autre !

Je laisse à Madame Charrel le mot de la fin : « Je suis convaincu que la vérité se dissimule dans les livres, pas vous ? » « 

« Histoire et la fiction se conjuguent avec subtilité »

20190120_110430-e1548182444368.jpg

Le site littéraire « Pause Polars » a aimé « Une nuit avec Jean Seberg ».

Voici un extrait de la chronique :

« Une histoire sur plusieurs époques où l’on retrouve des faits qui ont fait l’actualité et le devenir de certains pays. L’histoire et la fiction se conjuguent avec subtilité et revenir sur certains événements est vraiment intéressant et passionnant. L’écriture de Marie Charrel est très agréable, les faits bien expliqués sans aucune longueur. On ne s’ennuie pas une seconde, ce livre m’a permis de faire un pause polars et de faire connaissance avec un nouvel auteur dont je serai ravie de lire ses prochains romans. »

Pour lire la chronique dans son intégralité, cliquez ici.

« Une plongée dans les grandes polémiques contemporaines »

Le Québécois Richard Migneault a chroniqué « Une nuit avec Jean Seberg ». Voici un extrait de son texte, à retrouver en intégralité en cliquant ici.

« On ne sort pas indemne après « Une nuit avec Jean Seberg ». On en sort grandi, encore plus sensible aux problèmes de notre époque et avec un regard plus perspicace sur le monde contemporain depuis la deuxième moitié du XXe siècle. La plume poétique et journalistique de Marie Charrel nous fascine avec une histoire relatant les mouvements de révolte d’un passé pas si lointain et la montée des intégrismes actuels. Et surtout, leurs impacts sur la jeunesse de ces époques. »

« Marie Charrel est une conteuse hors pair, influencée grandement par son métier de journaliste. Elle réussit à nous plonger au centre des grandes polémiques contemporaines, tout en utilisant un langage et un style à la mesure d’une poésie riche et belle. L’intérêt est maintenu tout au long du récit, la montée de la tension est efficace.

Ses personnages, campés solidement dans leur être et leur psychologie, traversent l’histoire en étant marqués par elle, mais en y laissant également leur empreinte. Ce mélange réussi de faits réels et de fiction, ces personnages qui ont existé et les autres, sortis de l’imagination de l’auteure, nous gardent continuellement en équilibre sur le fil du récit. Impossible de résister à l’envie de voir un film de cette grande actrice qu’est Jean Seberg ou de ne pas lire sur sa vie amoureuse avec Romain Gary. Parfois, la réalité enjolive la fiction !

Passionnante, intelligente, enrichissante et émouvante, cette histoire politique, parsemée d’amitié et d’amour, se termine trop vite et dans une finale surprenante. »

« Une nuit avec Jean Seberg », coup de cœur des libraires

La Librairie Maruani :

IMG_8092.JPG

La revue Page des libraires :

Aurélie Janssens, de Page et Plume, Limoges : « Marie Charrel arrive à aborder dans un seul livre : les Black Panthers, Jean Seberg, la radicalisation de certains jeunes, le journalisme, la guerre d’Algérie… Comment ? Grâce à un sens impressionnant de la narration et surtout un personnage inoubliable, une grand-mère qui cache bien des secrets : Elizabeth ». Egalement ici.

Les auteurs de la Rentrée à l’honneur from PAGE des libraires on Vimeo.

Librairie Le Divan, Paris :

image1

Librairie Charlemagne, à Toulon : 

image2

Librairie Fnac Grand Place, à Grenoble :

Librairie Tome 7, à Paris :

IMG_7948

Librairie Maruani, à Paris :

« Marie Charrel parvient à délivrer un roman riche et enrichissant, à mêler des histoires différentes pour mettre en parallèle des parcours de vie. Elizabeth et Alexandre, deux êtres, à deux époques très différentes, qui connaîtront les mêmes questionnements face à la violence, les mêmes désirs de lutter pour un monde meilleur, et seront confrontés à des choix complexes.

L’autrice parle de terrorisme, d’actes violents contre un système (les black panthers) et les questionnent à travers le parcours de ses deux personnages principaux, deux êtres bouleversés par un monde qu’ils trouvent injuste.

Un livre également très sensible, très humain, sur des traumatismes beaucoup plus personnels, qui révèlent la fragilité de l’être, son instrumentalisation, mais aussi son moyen d’aller contre. De reprendre pied.

Un livre d’une grande finesse. »

« Un livre prenant », « une écriture poétiquement intelligente »

Le site web Daily Passions a chroniqué « Une nuit avec Jean Serberg ».

Voici quelques extraits de la chronique :

« Attention, c’est un livre prenant, les personnages sont attachants et l’histoire passionnante. Je commence par ces généralités encourageantes pour me donner le temps de trouver l’accroche qui vous incitera à lire l’œuvre. Pour moi c’est, en fait et peut-être avant tout, un roman sur l’identité. »

« L’écriture est poétiquement intelligente, je veux dire sensible sans facilité. Elle nous emporte dans un tourbillon qui met l’histoire et le monde en perspective. »

« Ce livre est un excellent outil pédagogique pour ce qui est d’histoire, de littérature, d’actualité. »

Pour lire la chronique en entier, cliquez ici.

« Un très beau roman »

Scarlett, de Léa Touch Book, a chroniqué « Une nuit avec Jean Seberg ».

Voici un extrait de sa chronique:

« Dans ce roman on passe de la France des années 60 avec le conflit franco-algérien à l’Amérique de 1970 et la création du Black Panther party, la mort de Robert Kennedy, de Martin Luther King, la présence étouffante d’Hoover et du FBI. L’auteur nous parle des mouvements de révolte du  passé mais aussi des intégrismes actuels, elle nous confronte à l’universalité des violences qu’engendre l’incompréhension  des différences. Marie Charrel nous apporte aussi une lueur d’espoir en écrivant avec délicatesse la passion des engagements, des causes qui nous portent. L’art de l’auteur est de relier toutes ces histoires, toute cette Histoire de manière fluide et de créer des personnages fascinants, attachants modelés par des mots, des émotions qui résonnent en nous. Les allers-retours dans le temps s’enchainent et se percutent comme des échos incessants. Au fond, que ce soit pour l’Homme ou pour l’Histoire il s’agit comme l’écrit l’auteur d’un Eternel Recommencement.

Ce fut une très belle découverte pour moi et une lecture savoureuse ».

Pour lire le texte en entier, cliquez ici.